Décalée par Julie

Lundi 16 avril 2012 1 16 /04 /Avr /2012 14:43

5_large.jpg Par Julie Cadilhac-Bscnews.fr/ Shogo Chikaishi est un jeune garçon fragile et son caractère est fort sombre. Il a grandi entouré d'hommes qu'il lui fallait appeler papa et qui n'étaient que des objets sexuels éphémères qui disparaissaient au gré des caprices de sa mère volage et peu maternelle. Des troubles inquiétants (qui l'animent depuis l'enfance) et des traitements cruels qu'il a infligés à des animaux  l'ont conduit dans un centre psychiatrique; il y est suivi par un médecin qui se livre à des expériences virtuelles sur sa personne et espère trouver un traitement qui redressera son caractère.

Shogo a une aversion incontrôlable pour l'amour et toute manifestation de tendresse déclenche en lui des pulsions meurtrières , même lorsqu'il n'est pas concerné par cette affection. Lors de son premier traitement par électrochoc, il rencontre la déesse de l'amour qui lui annonce un destin tragique: dans chacune des vies qu'il expérimentera, il croisera la même jeune fille qui décèdera avant qu’ils n'aient eu  le temps de concrétiser leur amour.... Il rencontre ainsi par la suite en rêve des jeunes femmes dont il tombe malgré lui amoureux: Elise qui s'est échappée de la surveillance des SS qui la gardaient, enfermée dans un convoi avec d'autres déportés, Naomi la photographe pudibonde ou encore la reine bioroïde Sigma. Et puis, un matin, dans la réalité, lors d'une course-poursuite avec la police, il croise la belle Hiromi, une vraie femme de chair, d'os et d'émotions pures, dont il va falloir se méfier tant elle est belle et intelligente...et si Shogo réussissait à aimer pour de vrai?
Un one-shot d'Osamu Tezuka sur l'importance et le sens de l'amour mené à tambours battants! Le scénario finement ciselé entraîne le lecteur dans cette quête désespérée deCapture-d-ecran-2012-04-16-a-14.44.52.png l'amour . C'est une démonstration pertinente sur la complexité du sentiment amoureux est l'occasion délicieuse, pour le lecteur,  de vibrer encore et encore  en compagnie de multiples Roméo et Juliette au destin tragique préalablement annoncé. Le sexe est aussi évoqué ( le manga commence par une éjaculation vue de l'intérieur!) et plusieurs passages sont chargés d'un érotisme discret mais sensuel. En vrac, on apprécie aussi:  les clins d'oeil mythologiques, le message écologique distillé au creux d'un chapitre futuriste et  un épilogue peu optimiste, le Poème du bazar, sorte d'apologue sur la violence intrinsèque de notre société et la difficulté de communication et de compréhension entre les êtres. 575 pages de lecture enthousiasmantes!

Titre: Le chant d'Apollon
Auteur: Osamu Tezuka
Traduction: Sylvain Samson
Editions: Sensei
Prix: 15 euros
Parution: janvier 2012

Capture-d-ecran-2012-04-16-a-14.45.07.png

Par Julie - Publié dans : Mangas - Communauté : Salon Lecture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Il suffit de cliquer...

Syndication ( flux RSS)

  • Flux RSS des articles

Write Spirit!

Visites sur le blog décalé




Rechercher

Pour se sentir moins seul...

13406520-19661145

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés